LE CONSTAT EST SANS APPEL : NOUS ACHETONS TROP DE VÊTEMENTS.

En France, on achète près de deux fois plus de vêtements qu'en l'an 2000 suite à l'explosion de la fast fashion et du e-commerce.
(sources : INSEE, En Mode Climat)

Cette surconsommation a des effets néfastes sur l'environnement (émissions de gaz à effet de serre, pollution des sols...) et sur les conditions de travail de celles et ceux qui produisent nos vêtements.

La question se pose donc :
Était-on si mal sapés il y a 20 ans ?

l'industrie de la mode doit polluer (beaucoup) moins.

Elle doit diviser ses émissions de gaz à effet de serre par trois pour faire sa part dans le respect des accords de Paris.

Pour y arriver, il n'y a pas cinquante solutions.
On ne va pas diviser la population par trois pour pouvoir continuer à acheter de la fast fashion. La technologie ne nous sauvera pas non plus : les progrès sont loin de compenser l'augmentation des émissions.

Nous devons donc consommer moins et mieux.

ALLEZ, CONSOMMONS MOINS...

Concentrons-nous sur l'essentiel.

Achetons seulement ce dont nous avons besoin.
Ne cédons ni au désir éphémère créé par chaque nouvelle collection, ni à la tentation des prix ultra-bas et des promos sans fin.

Aimons nos vêtements et prolongeons leur vie au maximum.

...ET CONSOMMONS MIEUX.

Privilégions les achats de seconde main dont l'empreinte carbone est infiniment plus faible.

Si nous achetons en neuf, regardons l'étiquette avec soin. Choisissons des pièces produites localement et fabriquées par des marques qui prennent soin de l'environnement.

Donnons une fin de vie à tous les vêtements. Si une pièce de nous va plus, elle ira à quelqu'un d'autre.

Soutenons les personnes et les entreprises qui vont dans la bonne direction.