ce que nous refusons

De manière générale, nous refusons tout vêtement que vous ne donneriez pas à un proche ou que vous ne vendriez pas à plus de 15€ sur une autre plateforme.

Pour mieux comprendre pourquoi nous avons fait ces choix, rendez-vous en bas de page.

les marques refusées

Amazon
Antoine & Lili
ASOS & co
Bel-Air
Bershka
Boohoo
Bizzbee
C&A
Camaieu
Chippie
DDP
Entracte
Etam
Fashion Nova
Flounce London
Forever 21
Gémo
Gildan
GU613
Guess
H&M
Huit Six Sept
In extenso
IVIVI
Jennyfer
Kaporal
Kiabi
Kilky
Lefties
M&S Mode
Mim
Miss Liberto
Missguided
Monki
Naked
Nasty Gal
New Look
Orna farho
Paris
Phard
Pimkie
Pretty Little Things
Primark
RG512
Shana
SheIn
Tex
Topshop
Venca
Vero moda

les pièces refusées

Les vêtements enfant ou bébé
Les sacs à main
Les chaussures
Les accessoires (hors foulards)
Les sous-vêtements
Les maillots de bain


Pour des raisons évidentes, nous n’acceptons pas la contrefaçon.

Pour information, les vêtements d’anciennes collections (+ de 5 ans) ne se vendent pas aussi bien que les collections récentes.

Pourquoi ces choix ?

Nous sommes un partenaire de confiance pour nos acheteur(se)s, mais aussi pour nos vendeur(se)s.
Voici les deux principales raisons expliquant nos critères de sélection :

1. ÉVITER LES FRUSTRATIONS

Ne pas accepter la fast-fashion ou les défauts trop visibles, c’est vous garantir des revenus intéressants suite aux ventes OMAJ.

Prenons un exemple : si votre t-shirt est vendu 10€ chez OMAJ (défauts, marque bas de gamme...), alors vous ne gagnerez qu'un euro, notre commission s'élevant à 6€+30%.

Pas fan de l'idée de voir votre cagnotte s'élevant à 1€ seulement ? Nous non plus.

Pour autant, notre commission est définie en fonction de notre réalité opérationnelle : nous ne pouvons pas faire autrement ! L’expertise, la prise de photo, le stockage de chaque pièce représentent des coûts irréductibles.

2. S’ENGAGER À 100 %

Vous l'aurez compris, la fast fashion ce n'est pas notre truc. Pour faire simple : ça pollue et ce n’est pas fait durer.

Pour changer la mode et la rendre plus circulaire, OMAJ a fait le choix d'exclure certaines marques (en particulier l'ultra-fast fashion) en raison de la mauvaise qualité de leurs produits.

Nous continuons néanmoins d'accepter des vêtements de certaines marques de fast fashion (Zara par exemple) car, sur certaines pièces, la qualité est suffisamment bonne pour qu'elles puissent avoir une nouvelle vie. Cela ne veut pas dire que nous cautionnons les pratiques de ces marques, bien au contraire.